6430211319_118_olympiades.png

38ème Olympiades de la Chimie en Île-de-France

Nous voici rassemblés pour la 38ème fois consécutive, enseignants, scientifiques, professionnels, entrepreneurs pour récompenser les meilleurs d'entre vous qui ont concouru aux Olympiades de la Chimie et je tiens au nom de France Chimie Île-de-France à vous féliciter pour l'intérêt que vous manifestez ainsi pour la Chimie : une science certes mais aussi une industrie dont je veux vous dire quelques mots.
 
Au préalable, je tiens à saluer l’engagement de vos enseignants et à leur exprimer toute notre gratitude pour vous avoir accompagné pour certains sur le chemin du succès et pour tous pour vous avoir éveillé le goût à la chimie. 
 

  • Cette science qui a inspiré tant de prix Nobel et de savants, et je ne peux m’empêcher de citer bien sûr dans cette maison, Pierre-Gilles de Gennes, dont on fête cette année le 30ème anniversaire de son prix Nobel de Chimie.
  • Cette science qui contribue aussi et assurément aux progrès humains et au bien-être de tous. 
  • Cette science qui a permis enfin de développer une industrie dynamique et innovante, responsable et engagée résolument dans le développement durable.

 
Sur ce dernier point, je veux souligner combien les entrepreneurs de la chimie sont désormais très avancés dans la recherche de solutions innovantes pour faire face à l’appauvrissement des ressources naturelles ou au réchauffement climatique et plus généralement pour relever le défi de la transition écologique.
 
Les techniques de purification ou de désalinisation de l’eau, les moteurs     « propres » ou hybrides, les isolants, les matériaux utilisés dans la fabrication d’engins propulsés par l’énergie solaire sont le fruit de la recherche fondamentale ou appliquée des chimistes .  

La chimie sert ainsi l’écologie si on entend par écologie la science de l’environnement protecteur de la nature et de la vie. 
 
Le Professeur Gilles Bœuf nous le rappelait dans l’une de nos lettres d’information, le Catalyseur, « Tout est chimie dans la nature et le vivant.... l’écologie chimique est le langage de la nature ».
 
L’autre enjeu que l’industrie chimique doit relever est certainement également celui de « l’économie circulaire » dont la finalité est d’optimiser les ressources naturelles, fragiles et limitées au bénéfice du bien-être de l’homme et de sa prospérité.
 
Il est certain dans ces conditions que l’industrie verte, comme l’économie circulaire, vont offrir à votre génération un grand nombre de belles perspectives en terme d’emplois et de parcours professionnels.
 
Tous les métiers dans la chimie sont et seront appelés à intégrer la dimension « verte ».
 
La chimie industrielle, héritée du XXème siècle, issue des dérivés hydrocarbures va s’effacer progressivement au bénéfice d’une chimie durable ou végétale voire d’une chimie bleue tournée vers les ressources marines.  
 
Nous avons eu l’opportunité de recevoir au Village de la Chimie de nombreuses entreprises qui ont amorcé en tout ou partie ces mutations impressionnantes et passionnantes.
 
Aussi, j’encourage les meilleurs d’entre vous en quête de sens à poursuivre leur étude en chimie pour devenir demain un acteur majeur de ces mutations et à participer à la formidable conquête de la transition énergétique et climatique !
 
Soyez les pionniers du nouveau monde qui se dessine !

 

Gilles le Maire, Délégué Général de France Chimie Île-de-France